QI enfants et adolescents

     Le Quotient Intellectuel (QI) est déterminé à partir d'une batterie de tests que seuls les psychologues peuvent utiliser.

 Un QI n'est jamais présenté isolément. il doit toujours être inclus dans une évaluation  psychologique globale auprès de l'enfant ou de l'adolescent qui rencontre des difficultés.

Il permet de détecter les enfants précoces, mais aussi ceux en difficulté intellectuelle, ainsi que ceux qui présentent des troubles d'apprentissage .

Ainsi, un projet individualisé correspondant au profil de l'enfant pourra être mis en place en partenariat avec la famille et le milieu scolaire, voire des établissements spécialisés.

LE WISC- V

     Le WISC- V, échelle d’intelligence de Wechsler pour Enfants-Cinquième édition, est un instrument clinique d’administration individuelle pour l’évaluation de l’intelligence, des enfants de 6 ans  16 ans 11 mois. Il s’agit d’un révision du WISC-IV.

Il permet de représenter le fonctionnement intellectuel dans des domaines cognitifs spécifiques au travers d’Indices principaux (Indice de Compréhension Verbale ou ICV ; l’indice  Visuospatial ou IVS ; Indice de Raisonnement Fluide ou IRF ; Indice de Mémoire de Travail ou IMT ; Indice de vitesse de Traitement ou IVT), d’une  note composite qui représente l’aptitude intellectuelle globales de l’enfant (QIT), d’Indices supplémentaires qui représenten les aptitudes cognitives de différents groupes en fonction de besoin cliniques (Indices Non Verbal, Indice d’Aptitude Générale…).


La nouvelle version de l'Echelle de Wechsler intègre les nouvelles données issues de la recherche en neurosciences afin d'explorer les différents processus impliqués dans l'apprentissage.

Le WISC-V est composé de 15 subtests.
-12 sont issus du WISC-IV : pour ces épreuves, les items, les consignes d'administration et de cotation ont été revus.
-3 nouveaux subtests ont été développés : Balances, Puzzles visuels et Mémoire des images.

  • Le WISC V  permet d'obtenir trois niveaux d'informations :

- L'Echelle Totale permet de calculer le Quotient Intellectuel Total (QIT) représentant l'aptitude intellectuelle générale,
- Les 5  indices principaux rendent compte du niveau de performance de l'enfant pour chacune des grandes fonctions cognitives (Compréhension verbale, Raisonnement fluide, Aptitudes visuospatiales, Mémoire de travail, Vitesse de traitement).
- Les indices supplémentaires étayent la compréhension de la performance de l’enfant, et sont aussi utiles dans des situations cliniques particulières : difficultés de langage, retard intellectuel...



en bleu : les subtests principaux
en italique : les subtests supplémentaires

 

  • Les contextes d'utilisation du  WISC-V :

Evaluation globale du fonctionnement cognitif général dans le cadre d'une évaluation de difficultés ou de troubles des apprentissages
Evaluation des hauts potentiels
Evaluation du profil cognitif dans le cadre d'un retard de développement ou d'une atteinte cérébrale acquise

Contribution au diagnostic d'un handicap intellectuel (DSM 5), aide à la décision pour une orientation en institutions spécialisées
Utilisé avec d'autres tests neuropsychologiques, les résultats du WISC V peuvent fournir des hypothèses sur le fonctionnement neuropsychologique général;

 

​La WPPSI-IV

Evaluation du développement cognitif de 2ans 6 mois à 3 ans 11 mois.

Des étapes majeures du développement cognitif et neurologique surviennent pendant l’enfance. La nouvelle version de la WPPSI a été élaborée pour mieux prendre en compte les spécificités du développement de l’enfant, et faire bénéficier les professionnels et leurs petits patients des avancées de la recherche en psychologie.

 La WPPSI™-IV contient d’importantes modifications qui permettent d’améliorer la compréhension clinique du fonctionnement cognitif des enfants :

 - Une nouvelle structure fondée sur les théories contemporaines du développement cognitif
 - Une meilleure adéquation de la batterie avec les phases du développement de l’enfant
 - Une amélioration des qualités psychométriques


Une nouvelle structure pour une meilleure compréhension de l’enfant

 - Des nouvelles mesures de la mémoire de travail et un Indice de Mémoire de Travail : élément clé du fonctionnement intellectuel de l’adulte, la mémoire de travail joue aussi un rôle important dans le développement des fonctions cognitives de l’enfant. Deux nouvelles tâches permettent de détecter l’émergence d’éventuelles difficultés dans ce domaine
 - À partir de 4 ans, des indices distincts pour le Visuo Spatial et le Raisonnement Fluide
 - Une amélioration de la mesure de la Vitesse de Traitement
 - Une amélioration de la mesure de la Compréhension Verbale
 - Des indices complémentaires pour identifier plus finement les forces et les faiblesses de l’enfant

La WPPSI™-IV comprend trois niveaux d’information
 - L’Échelle Totale permet de calculer le Quotient Intellectuel Total (QIT) représentant l’aptitude intellectuelle générale
 - Les indices principaux rendent compte de la façon dont l’enfant développe chacune des grandes fonctions cognitives
 - Les indices complémentaires étayent la compréhension de la performance de l’enfant, et sont aussi utiles dans des situations cliniques particulières

Une meilleure adéquation développementale pour une convivialité renforcée
De nombreux aspects développementaux sont à considérer pour évaluer les jeunes enfants. L’amélioration de l’adaptation développementale de la WPPSI™-IV a ainsi constitué un objectif de première importance. L’effort a particulièrement porté sur le matériel, les consignes et l’évaluation de la vitesse de traitement.

  • La WPPSI™-IV comprend deux formes afin de tenir compte des évolutions cognitives importantes qui interviennent au cours de l’enfance
    - Aux enfants âgés de 2 ans 6 mois à 3 ans 11 mois, on propose moins de subtests (7) et ceux-ci requièrent un minimum de verbalisation pour réduire le plus possible l’incidence des capacités attentionnelles et du langage.
    - Aux enfants de 4 ans à 7 ans 7 mois, on propose davantage de subtests (15), dont certains font appel à des compétences verbales et des aptitudes cognitives élaborées
  • La passation est ludique et agréable : le matériel à manipuler (tampon encreur, cubes, images et puzzles) a été choisi en tenant compte des habiletés de chaque âge
    - Des améliorations ont été apportées aux procédures d’administration et de cotation pour rendre l’examen plus facile à conduire et plus agréable pour l’enfant : Les items de démonstration, d’exemple et d’apprentissage sont proposés chaque fois que cela est possible et servent a expliquer les consignes. Les consignes orales sont courtes.
    - Des subtests de vitesse de traitement plus adaptés aux jeunes enfants ont été développés : des stimuli concrets et familiers ont été préférés à des stimuli abstraits ; par ailleurs un tampon encreur adapté à l’enfant est proposé à la place du crayon.
    - Le nombre d’items a été diminué dans la quasi totalité des subtests
    - Dans la plupart des subtests le critère d’arrêt est passé de 5 à 3 échecs consécutifs

Des qualités psychométriques améliorées
 - Actualisation des normes (nouvel étalonnage composé de 1005 enfants)
 - Renforcement de la fidélité et de la validité
 - Réduction de l’effet plancher/plafond

 

 

Le WNV

La WNV  est un instrument clinique d’évaluation cognitive, d’administration individuelle de 4 ans à 21 ans 11 mois. La spécificité de cette échelle se trouve dans son administration non verbale. Les consignes, disponibles en plusieurs langues dans le manuel (français, anglais, espagnol, allemand, danois, chinois) peuvent être expliquées au sujet, à l'aide d'images accompagnées de gestes.
Cette nouveauté permet d'évaluer différents types de sujets présentant:
- des capacités linguistiques limitées
- des troubles de l'audition, sourds ou malentendants
- des troubles du langage et/ ou de la parole
- primo-arrivant (langue maternelle et/ ou culture différente).

L'échelle est divisée en 2 batteries distinctes:
- pour les enfants de 4 ans à 7 ans 11 mois,
- pour les sujets de 8 ans à 21 ans 11 mois.
Pour ces deux batteries, une forme longue (4 subtests) et une forme courte (2 subtests) sont disponibles.
   



Les subtests de la WNV :
- Matrices: le sujet observe une matrice incomplète et sélectionne celle qui manque parmi 4 ou 5 propositions de réponses. Ce subtest met en jeu le raisonnement fluide, le raisonnement perceptif et les processus simultanés.
- Code: le sujet doit copier des symboles appariés à des formes géométriques simples ou à des chiffres en utilisant le code imprimé en haut de page. Cette épreuve évalue la coordination visuo-motrice, la rapidité graphomotrice, la mémoire visuelle à court terme et les capacités attentionnelles.
- Assemblage d'objets: il est demandé au sujet d'assembler en un temps déterminé des pièces de puzzles représentant des formes courantes. Ce subtest fait appel à l'organisation perceptive, l'intégration visuo-spatiale, les habiletés spatiales et à la capacité de raisonner sur les relations tout et partie.
- Reconnaissance: le sujet regarde pendant 3 secondes un stimulus représenté par une figure géométrique. Il doit ensuite le reconnaître parmi 4 ou 5 propositions. Reconnaissance évalue la mémoire visuo-spatiale immédiate.
- Mémoire spatiale: le psychologue touche successivement des cubes sur un plateau. Le sujet doit reproduire cette séquence dans le même ordre, puis dans l'ordre inverse. Ce subtest fait appel à la mémoire à court terme et à la mémoire de travail à partir de stimuli visuo-spatiaux.
- Arrangement d'images: le sujet ordonne une série d'images présentées dans le désordre afin qu'elles constituent une suite cohérente en un temps donné. Arrangement d'images fait appel à l'organisation perceptive, au repérage dans le temps et dans l'espace, au raisonnement logique et à la planification. 

L'analyse des résultats permet d'obtenir:
- des notes T par subtest (de moyenne 50 et d'écart type 10)
- une note qui rend compte du fonctionnement cognitif général du sujet, et équivalent en rang percentile pour chaque batterie.

Marie-odile Allaert, psychologue à Sées et Gacé